Yaël Zarca danse Orientale

Yaël ZARCA est affiliée à la FÉDÉRATION FRANÇAISE DE DANSE et
membre du CONSEIL INTERNATIONAL DE LA DANSE DE L’UNESCO.

Logo FFDanse StructureAffiliee CID membre

Yaël ZARCA est une danseuse et professeur de danse orientale internationalement réputée. Elle est sollicitée dans le monde entier pour la qualité de sa pédagogie et de son travail artistique.
Son style très personnel, expressif et élégant, marie tradition égyptienne et modernité.

Yaël ZARCA se démarque par un style très personnel et raffiné alliant à la fois tradition et
modernité. Invitée dans le monde entier (Japon, Etats-Unis, Canada, Chine, Espagne, Egypte…) pour la qualité de sa pédagogie et le haut niveau de son travail artistique, Yaël transmet avec générosité et enthousiasme.
Elle attache une importance capitale à l’écoute musicale et à l’interprétation des émotions, tout en s’appuyant sur une technique impeccable et une grande variété dans ses chorégraphies.
Elle conjugue sa maîtrise des différents styles, sa recherche artistique constante et son désir de communiquer avec le public pour proposer tour à tour une danse sensible et inspirée, des créations élégantes et douces, ou des chorégraphies festives et entraînantes.

Excellente pédagogue, Yaël enseigne tous les styles de la danse orientale égyptienne. Ses cours de danse Orientale ne se limitent pas à l’apprentissage d’une chorégraphie originale : Yaël s’attache à y faire découvrir la culture et les traditions de la danse orientale, à transmettre « l’âme » de cette danse, en s’appuyant largement sur les spécificités de la musique orientale comme sur la compréhension des paroles et leur interprétation possible avec le corps.

La douceur et l’émotion poignante du “Tarab” lui vont aussi bien que l’énergie festive du
shaabi populaire.

Son professionnalisme comme son talent en font aujourd’hui une artiste incontournable de la danse orientale mondiale.

Yaël Zarca danse Orientale

En savoir plus sur son parcours :

Yaël Zarca a découvert la danse orientale en 1999, avec Lolie et Meriem, dont elle a
suivi les enseignements de base. Après avoir bénéficié de l’expertise de Morgiana, en
cours collectifs puis en cours particuliers qui la conseille et la coach dans sa démarche de professionnalisation, elle est devenue l’élève de Mayodi, professeur réputé à Paris, qui l’a soutenue et encouragée pendant plusieurs années, en lui transmettant sa passion pour la musique orientale et sa vision d’une danse orientale qui transmet une émotion.
En parallèle, elle s’adresse à Gamal Seif, maître de danse internationalement reconnu et
docteur en sport vivant en Allemagne, avec lequel elle travaille actuellement en coaching
privé pendant de nombreuses heures et de façons régulières pour parfaire sa technique
musculaire.
Un autre de ses maîtres sans lequel sa danse ne serait pas la même aujourd’hui est Yousry Sharif, professeur égyptien vivant aux USA, qu’elle suit depuis de nombreuses années pour ces talents de chorégraphe dont la créativité est sans limite.

Avant d’être un métier, la danse orientale égyptienne est une passion. C’est pourquoi Yaël ne cesse de se perfectionner et d’enrichir son répertoire grâce à des stages et cours réguliers de danse orientale avec d’autres grands maîtres et chorégraphes dont elle admire le talent, tels que Orit Maftsir d’Israël, Tito Seif d’Egypte, Randa Kamel d’Egypte,  et Raqia Hassan d’Egypte, ainsi qu’auprès de nombreux autres professeurs qui lui ont permis d’affiner son style (voir liste en bas de page).

Désireuse de partager sa passion, Yaël commence d’abord à enseigner la danse orientale en cours collectifs dans différentes écoles de danse situées en Ile-de-France et voit passer des centaines d’élèves passionnées dans ses cours.

Passionnée, elle souhaite redonner à la danse orientale ses lettres de noblesse, Yaël contribue activement à diffuser la danse égyptienne au travers d’événements artistiques qu’elle co-organise (voyages, sorties, spectacles, formations…) avec l’Association Sultana, dont elle est directrice artistique, mais également avec le Cercle des Danses Orientales dont elle fait partie des membres fondateurs (réseau de promotion des danses orientales). Elle a en outre créé le Forum Adila, plate-forme Internet destinée aux échanges entre passionnées de danse orientale.

Fin 2006, Yaël créé avec d’autres danseuses orientales professionnelles, un ballet unique en son genre, la Compagnie Es’Saada, où toutes les danseuses sont aussi chorégraphes.
En 2009, la Compagnie Es’Saada a présenté un spectacle chorégraphié de 1 h 30, accompagné de l’Orchestre Al Baladi. Ce spectacle en musique « live » a remporté un vif succès, tant auprès du grand public que des amateurs de danse orientale les plus exigeants. Une expérience de groupe qui lui apportera beaucoup dans son envie d’explorer toutes les possibilités qu’offre la danse orientale.

En 2008, elle se présente au concours Queen of Raks Sharki de Dallas, devant un jury
prestigieux composé de Dina, Randa Kamel, Dandesh et Dr Mo Geddawi. Elle représente
la France et remporte fièrement la deuxième place de ce concours qui réunissait 32
concurrentes.

Puis sa carrière nationale et internationale explose. Elle est alors demandée pour des
stages de danse orientale en province (Reims, Montpellier, Lille, Mulhouse, Pau, Toulouse, Ile de la Réunion, Marseille…) et à l’étranger (Japon, Etats-Unis, Chine, Serbie, Grèce, Espagne, Suisse, Belgique, Egypte, Israël, Malaisie, Canada, Corée…), afin de transmettre son style unique.
Elle devient l’une des professeurs les plus réputées de sa génération.

En 2010, elle conduit le cours d’un DVD d’initiation à la danse orientale, choisie parmi de
nombreuses professeurs lors d’un casting organisé par un producteur. Ce DVD s’est vendu en milliers d’exemplaires.
En 2011, elle sort un deuxième DVD de niveau 2, cette fois-ci en autoproduction, ou elle
enseigne une chorégraphie de drum solo accompagnée du percussionniste de renom Amar Chaoui. Ce DVD s’est vendu dans de nombreux pays.

En récompense de son talent et de son travail pédagogique, Yaël s’est vue solliciter par la
chorégraphe égyptienne Raqia Hassan, pour donner un stage et danser au fameux Festival annuel Ahlan Wa Sahlan du Caire – référence de la danse orientale au niveau mondial –, en juin 2010, invitation renouvelée pour le festival de juin 2011.

En 2011, elle créé sous forme d’entreprise familiale avec sa sœur et sa mère, la Boutique YAËL ZARCA – Collection, une boutique en ligne de tenues d’entraînement pour la danse orientale, dont la marque porte son nom.

En 2012, elle est à l’initiative de la première « Formation professionnalisante : Enseigner la danse orientale : théorie, culture, méthodes et pédagogie ». Une formation destinée aux futures professeurs, qui rencontre un vif succès chaque année (chaque session est complète).

La même année, le talent de Yaël est récompensé et mise à l’honneur avec un Award qui lui est remis en Californie (USA) par Sphinx Records et Jallow International.

En décembre 2012, elle présente son premier spectacle solo KENOUZ MASREYA accompagnée par l’orchestre oriental AL BALADI, le grand danseur égyptien Mohamed Shahin et la troupe KENOUZ. Le spectacle affiche complet une semaine avant la date et le public présent venu de toute la France sort de ce spectacle émerveillé par le professionnalisme et la beauté de celui-ci.

En août 2013, elle créé le premier WEEK END DOUM RAKS à Paris, un week end 100% rythme et danse mené par Amar Chaoui (percussionniste) et elle-même. 12 heures de stages et un spectacle, qui affichent encore une fois complet. Ce week end était le premier d’une longue série qui aura lieu chaque année pendant le week end du 15 août.

Ce même mois, elle sort en collaboration avec l’excellent percussionniste Amar Chaoui, le premier livret et CD pédagogique intitulé “Les rythmes fondamentaux de la danse orientale égyptienne“. Un outil indispensable à toutes les danseuses professionnelles et amatrices.
Ce fut un travail immense mais dont les prochaines générations continueront très certainement à se servir.
En novembre 2013, elle sort un troisième DVD de cours “Initiation” qui a pour objectif d’enseigner les pas de base de la danse orientale puis en avril 2014 sort son DVD de niveau 2 “Chorégraphie El Oyoun essoud”.

En mars 2016, Yaël et Amar Chaoui produisent un CD de musique de danse orientale intitulé YA LIL mêlant des créations et des reprises, enregistré entre Paris et Le Caire.

Yaël est également régulièrement mise à l’honneur à la TV française (journal de 20h sur TF1 en 2014, journal du midi sur M6 en 2013, coaching de Nathalie Péchalat pour Danse avec les stars sur TF1 en 2014, journal de 13h sur TF1 en 2016…) ainsi que dans des journaux (notamment un article de 4 pages dans le magazine japonais BELLYDANCE JAPAN).

Yaël continue de parcourir le monde chaque semaine pour transmettre son style et son
enseignement. Des projets pleins la tête, sa passion ne cesse de grandir et son dévouement pour cette danse n’est pas prêt de s’arrêter…

*** Yaël a perfectionné sa formation en prenant des stages avec les professeurs suivants : Egypte : Randa Kamel, Aziza, Tito Seif, Raqia Hassan, Dina, Nani sabri, Mona Said, Azza Sherif, Dandesh, Ibrahim Elsuezy, Diana Tarkhan, Soraia Zaied, Nevein Hussein, Ossama Emam, Lubna Emam, Aida Nour, Fifi Abdou, Yasmina, Camélia, Mohamed Kazafy, Nelly Fouad
Allemagne : Gamal Seif, Momo Kadous, Magda Kadous, Beata Cifuentes, Horacio Cifuentes, Dr Mo.Geddawi, Khaled Seif, Aladin El Kholy, Momo Kadous
France : Mayodi, Lolie, Morgiana, Sharon Mesguich, Leila Hassan, Nuria Rovira Salat, Mihrimah Ghaziya, Ivana, Anasma, Alexia Martin, Sana, Raphaëlle, Zomzom, Fanyda, Kareem Gad, Mohamed Lakkis, Viny, Ilan Zaoui
Russie / Ukraine : Alexei Riaboshapka, Natalia Fadda, Yasser Swery
Israël :Orit Maftsir, Asi Haskal
USA : Yousry Sharif, Amar Gamal, Elisheva, Aziza, Sadie, Mohamed Shahin
Brésil : Lulu Sabongi, Jade El Jabel
Angleterre : Serena Ramzy, Hossam Ramzy, Khaled Mahmoud, Nawarra
Italie : Valentina Mahira, Wael Mansour
Argentine : Amir Thaleb, Carla Pedicone
Corée : Helena

PageRank